Dans l’exercice de sa responsabilité sur l’Ecole Catholique de son diocèse, l’Evêque constitue le Directeur Diocésain comme son Délégué à l’Ecole Catholique.
À ce titre, le Directeur Diocésain reçoit mission d’assurer, dans ses responsabilités professionnelles, la coordination de l’ensemble des établissements catholiques, quelle qu’en soit la tutelle, et d’animer le réseau des établissements présents dans le diocèse, afin de favoriser cohérence et communion. Il veille, au nom de l’Evêque, à ce que les écoles catholiques mettent en œuvre la mission éducative de l’Église au sein de l’Église diocésaine.

En tant que Délégué Episcopal à l’Ecole Catholique, le Directeur Diocésain :

  • s’assure de la mise en œuvre des orientations diocésaines dans l’ensemble du réseau des établissements, en lien avec les autorités de tutelle ;
  • favorise le lien de l’Ecole Catholique avec les paroisses ou territoires pastoraux, avec les mouvements et autres services d’Église ;
  • assume les relations de l’Ecole Catholique avec les responsables, les acteurs et les structures du diocèse et de la nation ;
  • représente l’Ecole Catholique auprès des autorités publiques ;
  • travaille à la promotion de l’Ecole Catholique du diocèse ;
  • rappelle l’exigence du respect des règles administratives, des conventions et des accords professionnels ;
  • est membre de droit du conseil national de l’Ecole Catholique et du Conseil diocésain de l’Ecole Catholique ;
  • rend compte à l’Evêque du fonctionnement, y compris financier, des services diocésains ;
  • anime la Conférence des tutelles présidée par l’Evêque ;
  • donne son avis sur le candidat pressenti pour une mission de chef d’établissement par une tutelle congréganiste, et reçoit le candidat choisi ;
  • veille à la qualité des relations avec les supérieurs majeurs des congrégations responsables de tutelle dans le diocèse ;
  • assure collégialement avec les autres directeurs diocésains une responsabilité académique ou diocésaine;
  • –participe activement à l’Assemblée des Directeurs diocésains, à la vie de l’Ecole Catholique Nationale et à la définition de ses orientations ;
  • – reconnaît le rôle de coordination confié au Secrétaire Général de la Commission Episcopale de l’Education Catholique par la Conférence des Evêques du Congo et entretient avec lui des relations privilégiées.
  • Il a le souci de la solidarité avec l’ensemble de l’Ecole Catholique au Congo